Google+ Followers

Google+ Followers

Google+ Followers

4 décembre 2013

HERVE TUM BI BIDJOCKA ARRÊTE SA CARRIÈRE PROFESSIONNELLE

HERVE TUM RACCROCHE LES CRAMPONS

L’histoire retiendra que c’est en 2013 à l’âge de 34 ans, que Hervé TUM, alors sociétaire du club Goztepe Izmir en Turquie, a mis fin à sa carrière de footballeur professionnel. C’est finalement une blessure au genou qui aura eu raison du puissant attaquant venu du village Bidjocka.


                                                            Des conditions de départ peu favorables  

Né le 15 février 1979 à Yaoundé de Thomas et de Marguerite BIDJOCKA, Hervé Germain TUM, va ensuite au gré des affectations de son père, vivre à Douala, puis à Eséka. C’est dans cette ville que son père, un modeste agent de la fonction publique s’éteint, laissant une veuve éplorée et sept orphelins dans le dénuement total.  Le reste de l’histoire se résume à un véritable chemin de croix jonché d’épreuves  qui n’auront d’égales que la détermination et le dévouement de Mama  Marguerite qui ne ménagera aucun effort pour l’avenir de ses enfants. 

Elle va se lancer dans de petits commerces en particulier celui de la production et la vente de bâtons de manioc (Bobla) et des mets de pistache ou de poisson (Ngwéha). Malgré les épreuves, elle tient bon et réussit à inculquer à ses enfants un moral de gagneur, mélange de dur labeur, de persévérance et de foi en Dieu. Ce sont ces qualités que va développer le jeune Hervé Tum qui se trouve être un talentueux footballeur dont le talent, la puissance et la discipline vont propulser sur le chemin d’une honorable carrière professionnelle.


                                        La manifestation de la divine providence

 Formé de 1995 à 1997 à la Kadji Sports Academies (KSA),  il est repéré par des recruteurs étrangers et atterrit ensuite du côté de Pacy-sur-Eure en France où il évolue dans le division d’honneur. Ses véritables débuts professionnels se feront en 1999 au FC Sion en Suisse  débuts ce sera du côté de la suisse avec le FC Sion puis le FC Bâle. En 2004 il débarque en France pour revêtir les couleurs du FC Metz dans la Moselle, puis celle des alsaciens du FC Strasbourg pendant une saison. En 2007, c’est avec Bursaspor d’un véritable périple qui le conduira dans six clubs différents en six ans en Turquie. C’est au cours de la saison 2011-2012 qu’Hervé TUM connaîtra l’apothéose en inscrivant 15 buts en championnat avec le club de Gençlerbirliği, obtenant en prime une troisième place dans le Top 20 des meilleurs buteurs africains évoluant dans des championnats majeurs (podium RFI).


              Le temps du repos et de l'action de grâces

Deux années seulement après cette saison glorieuse,  en raison d’un mal de genou persistant, Hervé TUM décide de mettre un terme à sa carrière professionnelle. Pour l’instant, il vit entre la France et le Cameroun où il prend le temps de se reposer après une quinzaine année de dur labeur sur les meilleurs terrains de football d’Europe. Au terme d’une carrière professionnelle riche et bénie, le village Bidjocka et ses ressortissants seront toujours fiers de leur digne fils et reconnaissants au Seigneur pour sa grâce et sa fidélité car lorsqu’il déclare dans sa Parole : «  Je suis le Dieu des veuves et des orphelins ».


Moralité : Ne jamais mépriser quelqu’un parce qu’il est en difficulté car comme dit le proverbe bassa : «  SI I HENLA » (la terre tourne !) Ne jamais se décourager, ni devenir jaloux lorsque ton frère prospère, espère en l’Eternel et il te bénira.



Merci et Chapeau bas Hervé. Grace à toi, nous aussi nous avons eu un joueur professionnel et international (6 matchs en équipe nationale)

Francis Bidjocka

Hervé TUM en compagnie des présidents Abdullah Gül et Paul BIYA 



CARRIERE DE HERVE TUM
Pays
Saison - Club
Nombre de matchs en championnat
Nombre de matchs toutes compétitions confondues
Suisse
(6 ans)
(48 matchs, 10 buts)
49 matchs (11)
(96 matchs, 23 buts)
96 matchs (23)
France
(3 ans)
(52 matchs, 12 buts en Ligue 1)
55 matchs (12)
(29 matchs, 7 buts en Ligue 2)
32 matchs (10)
Turquie
(6 ans)
(28 matchs, 6 buts)
29 matchs (7)
(38 matchs, 10 buts)
38 matchs (9)
(53 matchs, 15 buts)
61 matchs (18)
(31 matchs, 15 buts)
32 matchs (16)
2012 – 2013 : Elazığspor
(15 matchs, 3 buts)
(15 matchs, 3 buts)
2012 – 2013 : Goztepe Izmir
1 matchs, 1 buts)

15 ans
6 matchs officiels en équipe nationale
399 matchs,   102 buts
407 matchs,   109 buts











Aucun commentaire: