Google+ Followers

Google+ Followers

Google+ Followers

25 août 2010

TOUCHE PAS A MON MARIAGE!



De plus en plus nombreux sont les pays qui adoptent non seulement des lois de légalisation du mariage entre personnes homosexuelles, mais encore des lois permettant à ces couples d’adopter des enfants. Nous devons tous nous mobiliser contre ces infamies car les esprits perspicaces admettent avec Edmond Burke que "La seule chose qui permet au mal de triompher est l'inaction des hommes de bien


Le mariage est le foyer de la vie, de l’amour, de la joie, de la sécurité, de l’entraide et de toutes les valeurs de la famille. Le maintien et la sauvegarde de valeurs précieuses sont des tâches de tous les instants. On voit ainsi comment les viniculteurs s’associent afin de protéger la qualité et les caractéristiques du vin. On parle de vins d’appellation contrôlée ; il en de même pour ce qui concerne des produits tels que le fromage ou le chocolat.

Malheureusement, ce qui est vrai et fondé pour les produits commerciaux ou industriels ne l’est pas en ce qui concerne les produits de l’humanité. Il est ainsi étonnant de constater que des unions contre nature, déviantes et perverses puissent se prévaloir du label « mariage ».

La vie ne peut découler que d’une différenciation des sexes, tout au moins pour ce qui est du règne animal. Aucune vie ne pouvant naître d’union d’individus de mêmes sexes, la nature n’a donc prévue aucune possibilité d’accouplement, de fécondation, de procréation dans ce cas de figure, mais plutôt dégénérescence, destruction et disparition.

Une question demeure sans réponse pour plusieurs : comment deux êtres de même sexes peuvent-ils s’accoupler ? Leurs organes sexuels peuvent ils s’interpénétrer (le cas des hommes) ? Comment leurs cavités creuses font-elles pour se combler (cas des femmes) ?
Si deux personnes veulent se livrer à leurs passions infâmes[1], qu’ils le fassent en créant leur propre label comme ils l’ont fait  en se nommant « gays », mais de grâce qu’ils arrêtent d’utiliser le mot mariage qui est une « appellation contrôlée et protégée ».

Le mariage c’est un homme et une femme, un mari et une femme, un époux et une épouse. Si cela devait être remis en cause pour faire plaisir à des homosexuels, alors il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin. On verra bientôt des adeptes de la masturbation ou du narcissisme réclamer le droit de se marier avec eux-mêmes tant ils s’auto aiment. Puis ce sera aux zoophiles de vouloir se marier avec des animaux et plus tard on verra même des gens se marier avec des poupées sexuelles.

Lorsque deux personnes de même sexe désirent se marier, y a-t-il demande de main aux parents, remise de dot, y a-t-il des gendres, des bru, y a-t-il  des  témoins de l’époux et de l’épouse ? Comment se présente le livret de famille : y a-t-il des places réservés pour la descendance ?  De plus l’on entend parler de droit d’adoption. Il faut vraiment haïr un enfant pour qu’à douleur de la perte de ces parents biologiques on ne puisse lui offrir à la place que deux personnes aussi détraquées. Quels repères peut on ainsi donner à de tels enfants qui sont déjà désaxés et déséquilibrés surtout lorsqu’on sait qu’ils ont parfois du mal à s’épanouir même dans des familles normales.

Le mariage est une institution divine et sacrée qu’il faut préserver contre toute forme d’immoralité « que le lit conjugal soit sans souillure ». Le mariage est le lieu où Dieu révèle son plan d’amour. Il nous y apprend l’unité dans la différence, l’harmonie dans la pluralité, la complémentarité dans l’opposition. Le mariage est le cadre que Dieu a prévu pour manifester et nous faire partager son plan d’amour. Et le fruit du mariage apporte la vie et crée la vie parce qu’elle la porte en elle. Alors disons tous en chœur : touche pas à mon mariage !

"Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."
Albert Einstein

Francis BIDJOCKA


[1] Romains 1:18-28 (La Sainte Bible).