Google+ Followers

Google+ Followers

Google+ Followers

18 septembre 2010

UNE BIDJOCKA EN OR MASSIF.



Mme NGO BIDJOCKA Emilienne, Une femme au grand cœur.

« Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis ». Jean 15 :13


Au seuil de sa maison

Teint noir, grande, svelte le front haut et le regard altier, Madame NGO BIDJOCKA Emilienne impressionne par sa stature imposante et quelque peu austère. La tante Emilienne ou plus affectueusement « Mama Millia », cette authentique princesse, est incontestablement une grande dame. Une de ces nombreuses héroïnes qui transforment des vies et changent le monde sans tambour ni trompette avec pour seule devise « de servir et rien que servir, sans rien attendre en retour ».

Née il y a plus de soixante dix ans à Bidjocka de feu Sa Majesté BIDJOCKA BI TOUM, premier chef supérieur de l’histoire moderne du peuple Bassa Bati Mpoo et de feue NGO BAYIHA Cécile, la petite Emilienne va passer ses premières années dans la chaleur du foyer familial. Après avoir mené ses études à l’école du village puis chez les bonnes sœurs à Eséka, elle va entrer dans la vie active à Douala comme employée de maison chez des européens où son amour pour les enfants va se manifester. Son sérieux, sa rigueur et son honnêteté vont lui faire gagner la confiance de ses employeurs qui bientôt vont lui confier des responsabilités comme vendeuse et caissière dans plusieurs entreprises dont SAFOR, TIPTOP et SAPROC.

De ces années l’on gardera l’image d’une dame de caractère plus connue pour son goût prononcé pour les pantalons et la conduite de motocyclettes que pour des aventures sentimentales. Sa rigueur et sa forte personnalité dans un contexte machiste de l’époque ne pouvaient qu’inquiéter la gent masculine. Mama Millia n’en a cure car de toutes façon, elle a trouvé sa mission : « être la mère de tous les enfants ». Elle s’achète un lopin de terre et se construit une très belle maison sise à a nouvelle route cité à Douala.

Dès lors, sa maison va devenir un véritable carrefour qui accueillera en plus de trente ans pas moins  de deux cent personnes différentes avec un taux moyen d’hébergement de 10 personnes par jour entièrement pris en charge par ses soins. Rare sont ceux qui n’ont pas bénéficié de la générosité ou de l’encadrement de Mama Millia.

Toutefois tout n’a pas été facile. Il a souvent fallu hausser le ton pour maintenir la discipline et l’harmonie entre tous ces pensionnaires et certains ont pu prendre un coup dans leur égo. Mais le plus difficile a été et restera toujours l’inévitable ingratitude que certains n’ont pas manqué de manifester parfois. Fort heureusement, cela n’a pas affecté sa générosité et son engagement à servir les autres car il faut retenir que ce n’est pas parce que l’on fait du bien que l’on aura pas d’épreuves, de persécutions ou de tribulations. Au contraire l’adversité est un signe positif sur la voie car un adage dit : « si vous ne croisez pas le diable sur votre chemin, c’est que vous faites route avec lui ». Alors Mama Millia nous ne pouvons que te dire de tenir bon car il est écrit que : « celui qui persévèrera jusqu’à la fin sera sauvé ».


Avec le patriarche Etienne Bidjocka
 La vie et l’œuvre de notre maman Emilienne doivent nous servir de modèle de vie, d’amour et de générosité. Aimer son prochain, sans rien attendre en retour si ce n’est le bonheur d’aimer. Une visite, un sourire, une bouteille d’eau, un merci ne constituent qu’un superflu… ça réchauffe quand même le cœur. C’est ce qui nous a poussé à rendre ce petit hommage et lui dire ceci : «  tu es notre maman et tu restera à jamais gravée dans nos cœurs que Dieu te bénisse et t’accorde encore davantage de vie et de santé pour sa gloire et selon sa volonté. Merci de tout ce que tu as fait pour nous. Tout simplement Merci.


Francis Bidjocka



3 commentaires:

Anonyme a dit…

Aux grands hommes la patrie reconnaissante

Joseph Bidjoka a dit…

Une Princesse qui n'attend sa Couronne de personne. Aimer et savoir tout donner aux autres jusqu'à son honneur. Merci Mama Milia!!! Millebet une fois, MERCI !!!

Joseph Bidjoka a dit…

Une Princesse qui n'attend sa Couronne de personne. Aimer et savoir tout donner aux autres jusqu'à son honneur. Merci Mama Milia!!! Millebet une fois, MERCI !!!