Google+ Followers

Google+ Followers

Google+ Followers

14 janvier 2012

BON VENT MONSIEUR LE MINISTRE!


Le dimanche 08 janvier 2012 dernier, une délégation du village BIDJOCKA élargie à la grande famille NDOG NKEN s’est rendue au domicile de leur beau-fils, le Professeur Narcisse MOUELLE KOMBI II, afin de le féliciter pour sa nomination au poste très stratégique de Conseiller Spécial du président de la république du Cameroun. Et début d’année oblige, des vœux de bonheur et de prospérité lui ont aussi été présentés pour lui et toute sa famille.

C’est autour de 15 Heures et 30 minutes que la délégation conduite  sa majesté Albert BIDJOCKA est arrivée dans la résidence de son excellence Narcisse MOUELLE KOMBI. Il était accompagné d’une quinzaine de personnes parmi lesquels :



-          Sa majesté EOCK MAYILLA Aubert, chef de BANGSOMBI
-         De MAÏ BEND Jean Paul, le président national de l’association Adna Ndog Nken
-         De Me SACK le président national de l’association Adna Ndog Nken
-         De BIKIM Jean Paul, 1er notable de la chefferie de Bidjocka
-         De BIDJOCKA Vincent, notable et élite de Bidjocka
-         De NJENG SONG, élite et notable de Ndogbessol
-         De Mme NJENG SONG, élite
-         De MBANGUE Samuel, notable de Mian par Souza 
-         De NDONG César, de Mian
-         De Princesse BIDJOCKA Christiane, épse TAPA, élite de Bidjocka
-         De GOUETH BIDJOCKA « Moukoubé », élite de Bidjocka
-         BIDJOCKA Francis, élite de Bidjocka
-         De Ngo BIKIM Odette, élite de Bidjocka
-         DE LIBOMA LI BIDJOCKA Samuel, élite de Bidjocka
-         De SONGA BIDJOCKA Etienne, élite de Bidjocka
-         De HONLA Roland, élite de Bidjocka
-         De BISSECK Camille, Assureur, Beau-fils de Bidjocka
-         De Mme BIKIM Charlotte
-         De Mme POM Bibiane née DJAME, opératrice économique, nièce de Bidjocka
-         Ngo BIKIM « Bouboule »
-         De SIL DOMISSECK Raoul, opérateur économique, ami de la famille
-         De NGO TANG Georgette, épse BISSECK
-         De Mme NDONG Philomène
-         Etc.
Après l’installation de la délégation par le service de protocole, le maître de céans, accompagné de sa ravissante épouse,  a sacrifié à la politesse qui consistait à saluer tous les visiteurs qui pour la circonstance étaient présentés par SM Albert BIDJOCKA, Chef du village de Bidjocka.

Soyez un serviteur fidèle et avisé

Après cette phase de civilités, M SONGA a déroulé les articulations de la visite, avant de passer la parole à M BIDJOCKA Francis pour une courte exhortation biblique suivie d’une prière. Cette phase a été précédée d’une prière de recommandation a été faite par NGO BIKIM Odette, ancienne d’église. 


Le thème de l’exhortation a été tiré du livre de 2 Samuel du chapitre 15 au chapitre 17. Il y est question D’ACHITOPHEL, un conseiller spécial du Roi DAVID.  La bible relate dans 2 Sam 16 :23 que « Les conseils donnés en ce temps là par ACHITOPHEL avaient autant d’autorité que si l’on eut consulté Dieu lui-même ».  


Mais il se trouva à la lecture des chapitres indiqués plus haut qu’ACHITOPHEL avait rejoint la conspiration menée par ABSALOM, le fils de DAVID.  Face à cette menace, le roi DAVID demanda à un autre de ses conseillers nommé HUSCHAÏ d’infiltrer les conjurés afin grâce à Dieu d’anéantir les conseils avisés d’ACHITOPEL. C’est ce qui arriva ; lorsqu’ACHITOPEL vit que ses conseils n’étaient pas suivis, en anticipation du sort qui l’attendait, il mit fin à ses jours.

La leçon a retenir de cette histoire et le conseil de Dieu et la prière de la communauté de Ndog Nken ici représentée est  celle-ci : « Pr MOUELLE KOMBI, soyez auprès du président BIYA comme l’a été ACHITOPHEL quant à la sagacité, la perspicacité et la pertinence de vos conseils, mais soyez comme HUSCHAÏ quant à la fidélité envers le chef de l’Etat, vous abstenant de prendre quelque autre parti, quelqu’un fusse l’opportunité ».

Bon année et bon vent Monsieur le ministre


Après cet intermède spirituel, SM BIDJOCKA a pris la parole pour dévoiler l’objet de sa visite. Quoiqu’il soit normal pour une belle famille de rendre une visite de courtoisie à sa fille et t à son beau fils, il est encore plus nécessaire de ne pas ménager sa présence à l’occasion d’évènements tant gais que tristes qui peuvent leur arriver. Et fort heureusement le chef BIDJOCKA s’est réjouit que sa visite se déroule dans un contexte de joie.

A cet effet, il est revenu sur la récente nomination de son beau-fils et beau-frère au poste très sensible de Conseiller spécial du Chef de l’Etat, Son Excellence Paul BIYA. Bien que plusieurs membres de la famille l’eusse déjà félicité tant physiquement que par téléphone, l’importance de l’évènement a poussé la famille à venir solennellement et officiellement lui témoigner notre joie et notre soutien. Le chef a également rappelé que la famille a tenu à donné à cette visite un caractère plus méditatif que festif et bruyant, d’où l’effectif réduit de la délégation.

Ensuite des bouquets de fleurs lui ont été remis par les femmes de la délégation pour lui souhaiter les vœux de prospérité et de bonheur pour l’année 2012.




Nous vous faisons Grand Notable de la Chefferie BIDJOCKA


Mais avant l’assistance a procédé à l’exécution de l’hymne Ndog Nken qui se termine par une chaîne où tout le monde se tient la main et le lève en triomphe à la fin du chant. Un moment très émouvant 




La cérémonie qui a suivi a consisté en la remise de quelques attributs parmi lesquels le pagne qui énumère tous les villages du clan NDOG NKEN.  Après cela, il a également reçu (ainsi que son épouse) le pagne de la tribu ELOG MPO’O. Mais le temps fort de la cérémonie a été la remise d’une relique sacrée vielle de plus de 70 ans. Il s’agissait d’une défense d’éléphant appartenant au trésor royal de Bidjocka. Le Chef a indiqué que cet objet est un attribut du pouvoir que la communauté va lui conférer, afin qu’il puisse mener avec assurance et autorité les hautes missions qui lui sont et lui seront ultérieurement confiées.













La cérémonie de remise proprement dite a été faite par le Chef BIDJOCKA, appuyé par son homologue SM EOCK MAYILLA et des autres notables présents. Tous ont joint leurs mains autour de la défense d’éléphant en prononçant les formules rituelles.



SM BIDJOCKA : « Liton li Njock lini li yila lom njock a »,

Le groupe : « èè »
SM BIDJOCKA : « Liton li Njock lini li yila lom njock a »,
Le groupe : « èè »
SM BIDJOCKA : « Liton li Njock lini li yila lom njock a »,
Le groupe : « èè »
SM BIDJOCKA : « Di tinack nyè yo ?»,
Le groupe : « Di tinack nyè »
En avançant en tournoyant,
SM BIDJOCKA : « Di tinack nyè yo ?»,
Le groupe : « Di tinack nyè »
Enfin le ministre et nouveau notable s’est saisi de l’objet et l’a arraché, soulevant la liesse exprimée par des chants traditionnels.


Je suis des vôtres

Après cette cérémonie d’ennoblissement, l’hôte du jour, le ministre Narcisse MOELLE KOMBI II pris la parole. Il avoué la grande émotion qui l’a envahi au cours de cette cérémonie qui l’a profondément marqué. Il n’a pas manqué de remercier sa belle famille pour cette marque d’affection et de considération qu’elle lui témoigne ainsi. Il a rappelé que : « autant la bible dans le livre d’éphésiens demande aux femmes d’être soumis à son mari, autant la tradition africaine exige du beau fils une soumission à ses beaux parents ». A ce titre, il aurait certainement déferré à une invitation ou même une convocation à descendre à au village Bidjocka si cela lui avait été demandé. Il s’est par ailleurs excusé de n’avoir pas souvent pu honorer de sa présence aux divers évènements malheureux qui y sont souvent survenus, mais qu’il ne manquerait pas de saisir toute occasion de s’y rendre bientôt.
Il a rappelé les relations historiques qui unissent les bassas, elog mpo’o aux Sawa depuis l’arrivée de ces derniers au Cameroun. Il a ensuite rappelé que cette cérémonie était dans l’ordre des choses car un de ses aïeuls fondateur d’un ordre traditionnel, avait initié un de ses amis élog mpo’o il y a plusieurs siècle, et que lui-même avait une arrière grand-mère bassa de Yabassi. Il a promis de transmettre cet objet à ses fils, et ceci de génération en génération en souvenir de ce jour et de cet acte d’adoubement solennel.
 
Je serais vôtre ministre

Relatant de façon anecdotique une conversation eu avec un de ses amis qui trouvait que le Nyong et Kéllé n’avait obtenu qu’un ministre, il l’a corrigé en lui disant que le Nyong et kéllé avait en réalité obtenu un ministre et demi, du fait que sa moitié était originaire de cette région. Allant plus loin et compte tenu de sa toute nouvelle notabilité dans le Nyong et Kéllé, il a dit : « Je suis votre ministre », et plus loin « Ne me lâchez pas, je ne vous lâcherais pas », « je suis des vôtres ».

Après son riche propos dont la quintessence a été donnée ci-dessus, le ministre Conseiller spécial a convié ses hôtes à prendre un petit cocktail pour la circonstance. Mais avant une séance de photos a eu lieu. A la fin l’hôte du jour et son épouse ont remis une petite enveloppe destinée à payer le transport retour à la délégation venue du village en s’excusant de leur avoir donné autant de peine.

Un ministre peut en cacher un autre

Et c’est dans une ambiance bon enfant que les uns et les autres se sont séparés. Toutefois, une surprise a été réservée aux persévérants qui ont pu communier avec le tout nouveau ministre des Affaires extérieures, son Excellence Pierre MOUKOKO MBONJO, arrivé un peu plus tard que prévu.
Bref la fête était belle !

                          
Francis BIDJOCKA





 








1 commentaire:

G M-T a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.